6 façons de vérifier que votre système CRM est utilisé correctement

Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment utiliser votre système CRM. France-Madagascar a une équipe talentueux pour les processus métiers (BPO) et pour la gestion de la relation client (CRM).

Voici six façons de le découvrir :

1. Attention aux statistiques

Un bon point de départ est de déterminer quel modèle utiliser. C’est ce qui vous permettra d’ajouter de la valeur. La plupart des applications CRM vous permettent d’interroger des données pour déterminer des statistiques, telles que la date de la dernière connexion d’un utilisateur, ou le nombre d’enregistrements créés ou modifiés. L’examen de ces habitudes d’utilisation par rapport à une liste d’utilisateurs de l’application vous donnera un aperçu très rapide de la façon dont le système est utilisé et de la quantité utilisée.

2. Vérifier à quoi il sert

Dressez une liste des processus opérationnels qui sont mis en place et pris en charge par le système (gestion des prospects, gestion du pipeline, soutien à la clientèle, etc.) et examinez toute documentation connexe décrivant comment chaque processus est géré dans le système. Muni de cette information, demandez aux utilisateurs de décrire comment ils utilisent le système. Ce type d’évaluation vous permettra de comprendre si tous les processus planifiés sont réellement gérés dans le système.

3. Il y a un problème ?

S’asseoir avec les utilisateurs et suivre un processus à travers son chemin dans le système, peut souvent mettre en évidence la présence d’un « frottement » dans lequel les choses ne se déroulent pas sans heurts mais nécessitent un nombre excessif de clics de souris ou ne sont pas intuitives. Le frottement peut avoir un impact important sur les habitudes d’utilisation et la productivité.

4. Est-il utilisé correctement ?

Obtenez un échantillon des dossiers du système. Analyse les données en fonction des processus clés pris en charge. Les utilisateurs mettent-ils à jour le système conformément aux processus définis ou y a-t-il des omissions et des incohérences dans l’utilisation entre les différentes personnes ?

5. Qualité des données

Pour les principaux types de documents, il faut se faire une opinion sur ce qui constitue une qualité de données acceptable pour chaque étape du processus. Par exemple, si le système est utilisé pour gérer les questions relatives au service à la clientèle, quels champs devraient être mis à jour, à quel niveau de gravité, à chaque étape, à mesure que le problème passe de l’enregistrement initial au règlement. Maintenant, prenez un échantillon d’incidents, donnez-leur une note selon qu’ils ont été résolus ou non, en définissant une norme de qualité.

6. Comment les données sont-elles analysées ?

Tout d’abord, identifiez quels sont les rapports clés utilisés par l’entreprise. Madagascar Marketing Direct a une équipe talentueux pour les processus métiers (BPO) et pour la gestion de la relation client (CRM).

Les données retournées sont-elles complètes et significatives ?

Pour les processus supportés par le système, il vérifie leur origine ( s’ils proviennent du CRM, s’il s’agit de données système ou s’ils proviennent d’autres applications ). L’analyse peut être l’un des meilleurs indicateurs de la santé d’un système. Si les utilisateurs ne font pas confiance aux données, c’est généralement le signe d’importants problèmes d’utilisation. Les résultats de ce type d’analyse peuvent être très évidents. La bonne nouvelle, c’est que la plupart des problèmes peuvent être résolus, la clé est de comprendre s’il y a un problème en premier lieu. Marky a une équipe compétent aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tempus porta. luctus dolor Curabitur ipsum efficitur. commodo mi, libero diam
%d blogueurs aiment cette page :