Voici 5 avantages immédiats de l’utilisation du CRM

Avantages du CRM

1. Améliorez votre résultat net

Il est désormais prouvé que les entreprises utilisant une plate-forme CRM bénéficient d’une amélioration directe de la performance économique. Avec une application CRM, vous pouvez grandir :

Notre équipe est expérimentée aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

  • Conversion du plomb jusqu’à 30%.
  • Ventes jusqu’à 30
  • Productivité des ventes jusqu’à 35
  • Satisfaction de la clientèle jusqu’à 35
  • Prise de décision jusqu’à 38% plus rapide
  • Revenus jusqu’à 25 %.

2. Aide à identifier et à classer les prospects

Un système CRM vous aide à identifier et à ajouter rapidement et facilement de nouvelles pistes et à les classer avec précision. En se concentrant sur les bonnes pistes, les ventes peuvent donner la priorité aux opportunités les plus immédiates et le marketing peut identifier les pistes qui doivent encore être convaincues, pour les faire passer au niveau des pistes de qualité.

Notre Start Up est expérimenté aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

Grâce à des informations complètes, précises et centralisées sur les clients et les prospects, les ventes et le marketing peuvent alors concentrer leur attention et leur énergie sur les bons clients.

3. Augmente les possibilités de ventes croisées et de ventes incitatives

En comprenant mieux vos clients, les occasions de ventes croisées et de ventes incitatives deviennent plus fréquentes, ce qui vous donne l’occasion de gagner de nouveaux clients parmi les clients existants.

Avec une meilleure visibilité, il sera également plus facile de satisfaire vos clients avec un meilleur service ; les clients satisfaits sont plus susceptibles de devenir des clients réguliers et, selon certaines études, les attentes d’un client récurrent en matière de dépenses sont jusqu’à 33% plus élevées.

4. Permet un meilleur service à la clientèle

Un système CRM permet également de fournir un support rapide et personnalisé 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ce que les clients d’aujourd’hui attendent.

Les consultants du support peuvent accéder rapidement au système pour voir toutes les interactions avec les clients et leurs achats, de sorte qu’ils peuvent rapidement fournir aux clients les réponses dont ils ont besoin.

5. Perspectives d’amélioration des produits et services

Un bon système CRM recueillera des informations sur tous les aspects de votre entreprise, à partir d’une grande variété de sources, vous donnant l’occasion d’avoir une quantité sans précédent d’informations sur la façon dont vos clients se sentent et ce qu’ils disent de vos produits, vous aidant à améliorer l’offre et les services, identifier rapidement les problèmes et identifier les lacunes.

La nouvelle génération d’applications CRM fait aujourd’hui un pas en avant. Notre team est expérimentée aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

L’intelligence intégrée à la plate-forme automatise les tâches administratives, telles que la saisie des données et l’acheminement des dossiers d’instruction ou d’assistance, afin que vous puissiez consacrer du temps à des tâches plus importantes.

Il génère également automatiquement des informations pour vous aider à mieux comprendre vos clients, à prévoir comment ils se sentiront et agiront, et vous permettre de préparer la bonne gamme.

Customer Lifetime Value (CLV) : support d’une stratégie CRM

Valeur à vie du client

Une solution CRM au sein de l’entreprise a pour principal aspect la gestion à long terme de la relation avec le client ; pour mieux mesurer ce concept, il est nécessaire d’introduire un aspect fondamental, la valeur de vie du client (CLV). Notre team est expérimentée à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

Qu’est-ce-que La CLV ?

La valeur CLV (Customer Lifetime Value) : est un indicateur très important pour l’analyse du comportement de vente et d’achat. Cette mesure permet d’identifier, sur la base des transactions effectuées dans un laps de temps donné, la valeur d’un client dans le temps.

En particulier, la CLV est la valeur monétaire attendue de la relation future avec le client, calculée sur la base de la valeur actuelle des flux de trésorerie qui seront générés à l’avenir par cette relation.

Un client au départ peut impliquer un coût pour l’entreprise, le coût d’acquisition, entraînant une perte initiale ; avec le temps, l’entreprise doit être en mesure de récupérer la perte initiale et de réaliser un bénéfice par la première vente au client en question, mais aussi par des négociations ultérieures qui peuvent générer des revenus.

Il existe plusieurs façons de calculer cette mesure, bien qu’à l’heure actuelle, les entreprises se concentrent encore trop sur l’acquisition de nouveaux clients plutôt que sur leur fidélisation.

Selon un sondage, seulement 15 % d’entre elles se concentrent sur la et seulement 42 % des entreprises sont en mesure de mesurer correctement la valeur à vie du client. Nous sommes expérimenté à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

Les raisons pour lesquelles ce calcul est complexe sont multiples :

  • Absence de stratégies marketing cohérentes.
  • Manque de cohésion entre les différents secteurs d’activité.
  • Ainsi que l’absence d’intégration.
  • Indépendamment des calculs.

Que signifie l’Aspect Crucial ?

L’aspect crucial est la segmentation correcte de la clientèle, qui doit être identifiée par la valeur et réalisée de manière efficace et personnalisée.

 

La CLV peut être réelle ou attendue :

CLV réel :

– Indique quand la valeur est créée.
– Accueille les données de l’utilisateur pour créer une vue d’ensemble du parcours du client.
– Mesure le profit pour chaque point de contact.

CLV attendu :

– Indique quand la valeur est créée.
– Quelle est la valeur obtenue pour le fonctionnel ? (Cela dépend-il du segment de clientèle ? si oui, indiquez pourquoi.)
– Identifie pourquoi le client a changé son comportement à tout moment.

Dans tous les cas, le CLV est important pour :

– Définir les budgets à affecter à l’acquisition de nouveaux clients ;
– Élaborer des stratégies visant à améliorer le ratio des coûts d’acquisition par rapport aux revenus ;
– Investir dans des segments cibles plus attrayants pour compenser les pertes sur les segments peu performants.

Le concept de CLV est étroitement lié au concept de CRM et de ROI, car c’est un support précieux pour développer une stratégie CRM et suivre ses résultats, aidant à la conception d’une stratégie relationnelle avec une allocation budgétaire appropriée. RANAIVOARISON a une équipe est qualifié à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

En séparant les clients en fonction de leur CLV, il est possible pour l’entreprise de mener des actions de fidélisation ou de fixer des priorités d’action.                                                                                                 Elle est également étroitement liée à la rentabilité du CRM car le ROI est fonction non seulement de l’augmentation générale des ventes, mais aussi de la possibilité et de la capacité à identifier la valeur potentielle du client et de l’activité qu’il génère.

Comment calculer la CLV?

Formule CLV :

Ρ(Active) = probabilité que le client soit actif dans le futur et dont la valeur se situe entre 0 (dans le cas limite où le client ne sera certainement pas actif dans le futur) et 1 (dans le cas limite où le client sera certainement actif dans le futur).

ρ = moyenne des flux de trésorerie passés du client
c = coûts supportés par l’entreprise pour permettre au client de bénéficier du bien/service
AC = coût moyen encouru par l’entreprise pour acquérir le client, calculé en divisant le montant dépensé pour une campagne de marketing par le nombre de clients acquis grâce à cette campagne.
d = taux d’actualisation généralement proportionnel au taux d’intérêt payé par la banque sur les comptes courants de l’entreprise ; le coût moyen du capital de l’entreprise peut également être utilisé (wacc)

France-Madagascar est compétent aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

Nouveau portail client UX pour Madagascar Marketing Direct disponible

Portail client UX pour Madagascar Marketing Direct

Marky a mis à disposition le nouveau portail client UX pour Madagascar Marketing Direct.

Le nouveau portail permet aux d’offrir à leurs clients des outils en libre-service sur le Web, ce qui simplifie l’utilisation et augmente les fonctionnalités en libre-service, en tirant pleinement parti de la puissance de MMD ou ( Madagascar Marketing Direct ) et de la flexibilité de Madagascar Marketing Direct UX pour accroître la productivité et réduire les coûts de support. Madagascar Marketing Direct est compétent aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

En mettant le nouveau portail client à la disposition de vos clients, vous le pouvez :

  • Accroître l’engagement, la rétroaction et la satisfaction de la clientèle en servant les clients par l’entremise de leur canal de communication préféré.
  • Suivi des commandes, des incidents, des contrats et des accords de niveau de service en temps réel.
  • Réduire le volume de billets et clôturer plus rapidement les incidents de service.
  • Augmenter les taux d’exactitude des données tout en réduisant les coûts de support.
  • Améliorer la productivité et la satisfaction des agents de soutien en réduisant la charge de travail et les demandes courantes.
  • Accroître l’efficacité de l’Administrateur grâce à la sécurité déléguée.
  • Fournir un nouveau canal pour servir les clients et améliorer les ventes croisées et les ventes incitatives.

Marky Herijaona a une équipe est qualifié aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

L’importance du PLM pour les industries de process

PLM, Product Life Cycle Management, est une application logicielle d’entreprise capable d’améliorer la gestion complète du cycle de vie du produit, de sa conception à son développement et sa production. MMD est compétent à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

Initialement axée sur les données générées pendant le développement du produit, y compris la conception assistée par ordinateur ou CAO, elle s’étend maintenant aux processus et à la documentation liés à l’obsolescence du produit final. Cela permet de tracer de manière structurée les expériences de terrain pour alimenter le cycle de l’innovation.

La gestion commerciale du cycle de vie des produits offre des avantages quantifiables lorsque :

  1. Les produits complexes impliquent un grand nombre de parties et ont des relations définies par une base distincte et bien structurée.
  2. Plus de sujets contribuent au développement, à la production, à la vente du produit et au support.

Le PLM est aujourd’hui une réalité importante sur le marché, mais l’adoption du PLM dans l’industrie chimique est encore incertaine.

Dans l’industrie chimique, il existe une sorte d’équivalence des applications impliquées dans le développement de produits, y compris des outils pour soutenir le développement de formulation, la gestion des données de laboratoire et la conception expérimentale. Le développement d’une formule implique une variété de processus ; les données produit incluent les paramètres du processus de production ; l’emballage peut faire partie intégrante du produit et s’appuyer sur ses attributs ; les informations produit incluent des données structurées et non structurées. Cela peut représenter un défi pour les technologies PLM traditionnelles du marché. Notre entreprise est expérimenté à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

Dans la chimie aujourd’hui, il vaut mieux parler en termes d' »environnements » PLM qu’en termes de « systèmes ». En effet, même au sein d’une même entreprise, la réalisation de fonctionnalités PLM implique généralement la mise en œuvre progressive de différentes applications pour des domaines spécifiques et une accumulation d’intégrations pour les unir.

Les avantages du PLM classique incluent :

  • Intégration de tous les systèmes de  » création de données « , afin de réduire la complexité de la gestion du développement des produits par le partage et la collaboration efficaces de l’information.
  • Intégration de l’information à travers les processus de développement de produits, de production, d’approvisionnement, de support et de retrait.
  • Optimiser le portefeuille de projets d’innovation – y compris les informations sur les performances sur le terrain enregistrées dans les systèmes de maintenance et de chaîne d’approvisionnement et stockées dans les ERP.
  • La facilité de collecte et d’organisation de l’information associée à la réglementation de l’industrie.
  • Ainsi, des produits innovants et de qualité supérieure sont mis sur le marché plus rapidement et soutenus plus efficacement.

La conformité aux règlements de l’industrie n’est pas une option. Les données requises pour satisfaire aux exigences réglementaires varient d’un pays à l’autre. Les capacités de gestion documentaire de la solution PLM doivent être très flexibles à cet égard.

De plus, la conformité doit être surveillée tout au long du cycle de vie du produit, du développement initial au retrait, car les règlements changent constamment.

Par exemple, la norme de sécurité REACH (évaluation, autorisation et enregistrement des substances chimiques) impose aux fabricants et aux importateurs en Europe d’enregistrer les substances chimiques dont plus d’une tonne est utilisée chaque année, en fournissant des informations telles que les formulations chimiques, les utilisations, les volumes utilisés et les résultats des tests de sécurité.

Grâce à ses atouts traditionnels, le PLM peut très bien gérer l’archivage de documents, le contrôle de version et la diffusion d’informations. En conséquence, de nombreuses entreprises chimiques ont fait de leurs stratégies PLM une exigence primordiale de conformité réglementaire.

La question est la suivante : le PLM peut-il offrir les avantages supplémentaires dont bénéficient les industries manufacturières ?

Les systèmes actuels ont parcouru un long chemin depuis les premiers raids décrits ci-dessus. Les capacités de gestion des données peuvent désormais répondre à la diversité et au dynamisme des besoins d’information de l’industrie chimique. Les moteurs de ce changement sont nombreux. De nombreux fabricants de produits chimiques ont leurs propres applications et ont besoin de données produit spécifiques. Notre équipe est expérimentée à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

Les prix des matières premières sont volatils et pour beaucoup d’entre eux, c’est une mission de chercher des alternatives qui peuvent être incluses dans une formule. Les exigences en matière d’emballage et d’étiquetage varient énormément d’un territoire à l’autre et leur développement est souvent en soi un problème technique complexe, étant donné la nécessité de satisfaire aux exigences de sécurité et d’assurer une durée de conservation suffisamment longue.

Qu’est-ce que le CRM : ce qu’il fait, ce qu’il ne fait pas

Dans les marchés d’aujourd’hui, une stratégie de gestion des activités quotidiennes de l’entreprise est plus nécessaire que jamais ; cependant, afin de mettre en œuvre efficacement cette stratégie, des outils sont nécessaires pour répondre aux plans de développement ; le CRM est l’un de ces outils. Nous sommes compétent aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

Les systèmes CRM sont apparus à la fin des années 1980, mais sont devenus plus populaires dans les années 1990. Au début, ils n’avaient qu’à organiser l’information des clients, ils n’étaient pratiquement qu’une version numérisée d’une carte de visite.

Au fil du temps, ils ont évolué vers des systèmes de gestion complète de la relation client. RANAIVOARISON a une équipe compétent aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

Qu’est-ce que le CRM ?

Le système CRM est généralement un outil de gestion de la relation client et de toute l’information client.

En pratique, cela signifie :

  • Organiser les informations que nous recueillons sur un client.
  • Tirer des conclusions à partir de l’information recueillie.
  • Préparer des plans d’action pour l’avenir.
  • surveiller les effets des actions.
  • En recueillant l’information en un seul point, vous pouvez suivre tout ce qui se passe avec le client ; dans le système, vous pouvez effectuer des activités liées à la fois au contact et à l’entreprise sur laquelle il y a une opportunité de vendre.

Que fait le CRM ?

Lorsqu’une entreprise doit gérer un grand nombre de prospects et de contacts, avoir un CRM lui permettra de ne pas oublier les opportunités de vente et d’avoir à portée de main toutes les informations nécessaires sur l’entreprise. Le système se souviendra également d’appeler un client ou d’envoyer un courriel en s’assurant de le contacter au moment opportun.

Une fois les attentes du client identifiées, il sera possible d’ajouter des rapports et des analyses au système, de préparer des offres et d’exécuter des commandes. Lorsque vous consultez le profil d’un client, toutes les informations recueillies seront accessibles – à partir du moment où vous avez ajouté le contact jusqu’au moment où une commande est complétée.

Après avoir fermé toutes les pistes, avec des clients satisfaits des projets achevés, vous devez commencer à penser à recevoir de nouvelles commandes. Encore une fois, le CRM vous aide ; vous pouvez créer des campagnes avec des tâches spécifiques pour obtenir de nouvelles pistes ; cela vous permet d’organiser le travail et de garder le contrôle sur chaque étape.

Les systèmes CRM offrent d’autres avantages, mais il est difficile de les énumérer tous. La plupart des fabricants de systèmes permettent leur développement en ajoutant de nouveaux modules et fonctions.
De ce fait, les CRM offrent des possibilités illimitées et s’adaptent à l’entreprise et non l’inverse. France-Madagascar est compétent à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

Qu’est-ce que le CRM ne fait PAS ?

Bien qu’il ait été dit qu’un système CRM peut avoir des possibilités illimitées, il faut se rappeler que c’est seulement un système qui dépend de la qualité des données que vous avez sur vos clients et qui doit être ajouté. L’information doit être correctement classée – les clients doivent être segmentés et séparés des prospects. Le système ne le fera pas seul.

Les MRC conventionnels ne sont pas en mesure de tirer des conclusions de l’analyse et de prendre une décision. Les résultats de l’analyse sont présentés sous une forme simple, mais il incombe à l’utilisateur de tirer les conclusions appropriées.

Cependant, l’adoption d’un système CRM seul ne se traduira pas par une augmentation de 40% du chiffre d’affaires en un an, ou n’affectera probablement pas une équipe commerciale pour atteindre des résultats supérieurs de 70%. Vous devez fournir de la formation, maintenir l’ordre et ajouter régulièrement des informations supplémentaires sur les clients, sinon ni l’entreprise ni le développement de la base de clients n’en bénéficieront.

Le CRM peut être une mine d’or d’informations sur les clients et les processus dans l’entreprise, mais vous devez être en mesure de l’utiliser correctement et n’oubliez pas d’ajouter des informations en permanence.

Comment fonctionne un système CRM normal ?

Bien que tous les MRC soient différents, leur essence est fondamentalement la même. Tous sont utilisés à des fins similaires et seuls les détails déterminent quel système sera plus ou moins efficace dans une entreprise donnée.

« Un « système CRM normal » est divisé en modules, par exemple des leads, des contacts, des comptes. Certains systèmes s’intègrent à une boîte aux lettres, d’autres ont déjà un client de messagerie intégré. Certaines fonctionnalités vous permettent de garder une trace de l’historique d’un contact, à condition qu’il soit mis à jour régulièrement.

Chaque module peut être modifié en fonction des besoins de votre entreprise, donc si vous n’avez pas les ressources pour adapter le programme à vos besoins, vous devez évaluer les fournisseurs de CRM qui offrent des services de support et de personnalisation. L’affichage des données est une fonction très utile mais elle n’est pas présente dans tous les MRC. Il vous permet de créer des graphiques qui montrent clairement les rapports qui apparaissent dans les informations recueillies.

La visualisation des données permet également d’organiser la connaissance des clients, des produits, des prospects, etc…

Elle illustre clairement l’efficacité des actions entreprises ou le comportement des clients. Toutes les fonctions incluses dans les systèmes CRM sont axées sur l’adaptation aux besoins de l’entreprise et l’optimisation des processus de vente et de service client.

Par conséquent, il vaut la peine d’investir dans ce logiciel, car s’il est utilisé correctement, toute l’entreprise en bénéficiera. Madagascar Marketing Direct est compétent à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

6 façons de vérifier que votre système CRM est utilisé correctement

Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment utiliser votre système CRM. France-Madagascar a une équipe talentueux pour les processus métiers (BPO) et pour la gestion de la relation client (CRM).

Voici six façons de le découvrir :

1. Attention aux statistiques

Un bon point de départ est de déterminer quel modèle utiliser. C’est ce qui vous permettra d’ajouter de la valeur. La plupart des applications CRM vous permettent d’interroger des données pour déterminer des statistiques, telles que la date de la dernière connexion d’un utilisateur, ou le nombre d’enregistrements créés ou modifiés. L’examen de ces habitudes d’utilisation par rapport à une liste d’utilisateurs de l’application vous donnera un aperçu très rapide de la façon dont le système est utilisé et de la quantité utilisée.

2. Vérifier à quoi il sert

Dressez une liste des processus opérationnels qui sont mis en place et pris en charge par le système (gestion des prospects, gestion du pipeline, soutien à la clientèle, etc.) et examinez toute documentation connexe décrivant comment chaque processus est géré dans le système. Muni de cette information, demandez aux utilisateurs de décrire comment ils utilisent le système. Ce type d’évaluation vous permettra de comprendre si tous les processus planifiés sont réellement gérés dans le système.

3. Il y a un problème ?

S’asseoir avec les utilisateurs et suivre un processus à travers son chemin dans le système, peut souvent mettre en évidence la présence d’un « frottement » dans lequel les choses ne se déroulent pas sans heurts mais nécessitent un nombre excessif de clics de souris ou ne sont pas intuitives. Le frottement peut avoir un impact important sur les habitudes d’utilisation et la productivité.

4. Est-il utilisé correctement ?

Obtenez un échantillon des dossiers du système. Analyse les données en fonction des processus clés pris en charge. Les utilisateurs mettent-ils à jour le système conformément aux processus définis ou y a-t-il des omissions et des incohérences dans l’utilisation entre les différentes personnes ?

5. Qualité des données

Pour les principaux types de documents, il faut se faire une opinion sur ce qui constitue une qualité de données acceptable pour chaque étape du processus. Par exemple, si le système est utilisé pour gérer les questions relatives au service à la clientèle, quels champs devraient être mis à jour, à quel niveau de gravité, à chaque étape, à mesure que le problème passe de l’enregistrement initial au règlement. Maintenant, prenez un échantillon d’incidents, donnez-leur une note selon qu’ils ont été résolus ou non, en définissant une norme de qualité.

6. Comment les données sont-elles analysées ?

Tout d’abord, identifiez quels sont les rapports clés utilisés par l’entreprise. Madagascar Marketing Direct a une équipe talentueux pour les processus métiers (BPO) et pour la gestion de la relation client (CRM).

Les données retournées sont-elles complètes et significatives ?

Pour les processus supportés par le système, il vérifie leur origine ( s’ils proviennent du CRM, s’il s’agit de données système ou s’ils proviennent d’autres applications ). L’analyse peut être l’un des meilleurs indicateurs de la santé d’un système. Si les utilisateurs ne font pas confiance aux données, c’est généralement le signe d’importants problèmes d’utilisation. Les résultats de ce type d’analyse peuvent être très évidents. La bonne nouvelle, c’est que la plupart des problèmes peuvent être résolus, la clé est de comprendre s’il y a un problème en premier lieu. Marky a une équipe compétent aux processus métiers (BPO) et à la gestion de la relation client (CRM).

Le CRM dans l’industrie manufacturière : comment il se caractérise

CRM dans l’industrie manufacturière

La gestion de la relation client s’applique à tous les secteurs, y compris la fabrication. Alors que tous les CRM ont des fonctionnalités transversales sur les ventes, les services, le et la distribution, les solutions spécifiques à l’industrie, le CRM pour les entreprises manufacturières doit prendre en compte les besoins de l’industrie, comment obtenir des prévisions précises, des rapports à long terme et une production allégée. Notre team est compétente à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

Le timing est fondamental dans le monde de la production. Si vous produisez trop tôt, vous aurez un entrepôt qui mange vos profits. Si vous produisez trop tard, vous obtenez un produit dont personne n’a besoin. Une planification et une communication ponctuelles sont nécessaires, c’est pourquoi une solution CRM est tout à fait appropriée dans ce contexte.


Une prévision correcte est l’épine dorsale de la production. C’est la base de tout plan, programme, commande et achat dans l’organisation.

Les données historiques sur les ventes et les taux de croissance devraient être combinées avec des mesures en temps réel sur ce qui bouge réellement aujourd’hui. Le CRM pour la fabrication fournit cela et bien plus encore. Nous sommes compétent à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

Les entreprises qui utilisent la fabrication CRM bénéficient de ces avantages fonctionnels :

  • Réduction des déchets
  • Précision accrue des prévisions
  • Cycles de vente réduits
  • Inventaire du catalogue de produits
  • Taux de satisfaction de la clientèle plus élevé
  • Augmentation du taux de fidélisation de la clientèle
  • Plus d’opportunités de ventes croisées et de ventes incitatives
  • Marketing segmenté
  • Reporting simplifié
  • Transparence des données interorganisations
  • Gestion des documents
  • Conservation des courriels et des appels téléphoniques
  • Intégration avec les systèmes existants (p. ex. ERP)
  • Accessibilité mobile et Cloud
  • Visibilité du pipeline
  • Devis simplifié
  • Cartographie du cycle de vie
  • Activités de vente automatisées et rappels
  • Accès contrôlé aux données critiques

La liste est longue. La fabrication CRM tire parti des avantages inhérents à un CRM prêt à l’emploi et met en évidence ses capacités les plus précieuses pour les fabricants.

Mais que rechercher dans une bonne solution CRM Manufacturing ?

RANAIVOARISON a une équipe compétent à la gestion de la relation client (CRM) et aux processus métiers (BPO).

Voici quelques conseils sur ce qu’il faut rechercher :

  • Fonctions de prévision de la demande :

    La prévision de la demande est une nécessité absolue pour la production. Les entreprises doivent être en mesure d’analyser les données, de faire rapport sur les tendances, d’établir des prévisions, de tenir compte de la variabilité, d’examiner les stocks et de planifier les opérations requises.
    Capacité de suivre les occasions d’affaires et les soumissions.

    Idéalement, l’utilisateur final, le distributeur et/ou le partenaire pourrait suivre ces opportunités et ces devis afin de fournir, avec plus de points d’accès, des informations plus approfondies et des analyses détaillées.

  • Intégration avec ERP et Finance :

    Si vous investissez dans un CRM, il est préférable de vous assurer qu’il fonctionne en conjonction avec les systèmes existants. En combinant les données de front-office d’un CRM avec un back-office ERP, les capacités de prévision et de reporting seront optimales.

    Les MRC peuvent également être intégrés à des programmes de courriel, ce qui permet aux utilisateurs d’enregistrer des conversations et d’entrer des données plus rapidement.

  • Fonctionnalités mobiles et hors ligne :

    Le CRM doit être disponible et facilement navigable, quel que soit l’endroit où l’on y accède ; il doit disposer d’une application mobile facile à utiliser et d’une fonctionnalité hors ligne pouvant être utilisée même par l’utilisateur le plus distant.
    Possibilité de tracer les produits après leur vente.

    Une fois qu’un produit a été vendu, le compte peut changer d’emploi au sein de l’organisation. Un bon CRM suivra la transition d’un utilisateur final à un autre et permettra l’ajout d’informations externes au fichier.

  • Gestion de la garantie / gestion des problèmes :

    Un bon CRM doit offrir une base de connaissances et/ou un portail client pour collaborer avec d’autres utilisateurs, trouver des réponses aux questions, envoyer des demandes de support et recevoir les dernières nouvelles sur les produits.

  • Intégrations d’emails :

    Le bon CRM devrait fonctionner parfaitement avec les principaux fournisseurs d’email.

  • Fonctions de signature électronique :

    De nombreux contrats doivent être signés et suivis dans le monde de la production. Rechercher un CRM qui fonctionne avec votre solution eSignature actuelle ou qui permet l’ajout d’une solution eSignature.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑